Articles

CET ENFANT TAPE VRAIMENT

Une Maman me pose une question. Voici ma proposition.

Bonjour Marie Jeanne,
Voici ma question :
Comment faire avec un enfant qui tape vraiment lors de frustration et colère ? Enfant qui a 6 ans
Il a tous les moyens pour décharger

Bonjour Madame et merci pour cette première question.
Vous me dites qu’il a "tous les moyens pour décharger". J’imagine donc que vous avez mis à sa disposition un coussin sur lequel frapper ou quelque chose comme ça ?
C’est déjà, bien entendu important, mais ça ne suffit pas car il se peut qu’il se sente ridicule de sa colère ou même "coupable" ou "honteux" de sa colère. Il est indispensable que sa colère soit déchargée mais aussi accueillie, comprise et validée et qu’enfin, on lui donne une méthodologie d’expression de sa colère.
C’est à dire qu’on ne va pas le laisser tout seul avec sa colère mais qu’on va accompagner ce moment difficile pour vous mais aussi pour lui.
C’est lorsqu’un enfant (jeune) est le plus désagréable qu’il a le plus besoin d’amour et de contenance. Sur le moment, il est tellement "hors de lui", qu’il ne peut rien comprendre, aucun raisonnement ne peut l’atteindre. Il faudrait le prendre dans vos bras, en faisant attention de le contenir pour qu’il ne puisse pas vous faire mal et en lui parlant très doucement, comme on parle à un bébé en détresse : "Oui, oui, voilà, tout doux mon chéri...." .On respire avec lui et on calme peu à peu le rythme".. Vous allez sentir son petit corps se détendre.
Je propose que vous lui disiez, après qu’il se soit calmé, que vous comprenez qu’il est TRES, TRES en colère, au point qu’il ne peut pas s’empêcher de frapper. Pourtant, frapper, c’est dangereux et interdit (tout à fait interdit !), alors, on va essayer de comprendre et de l’aider à faire autrement une autre fois.
Si on lui demande pourquoi il était si en colère, il pourra ou pas expliquer. Essayez de l’aider à s’expliquer.. Il a dû vivre un sentiment d’injustice, ou d’obligation ou une incompréhension ou quelque chose d’insupportable pour lui (les mêmes sentiments qui nous habitent parfois mais que, nous adultes, nous savons expliquer. "Ah, tu voulais tellement finir de jouer avant de prendre ta douche que tu as eu l’impression d’être obligé, c’est ça ?". Bon, c’est vrai que c’est très désagréable de se sentir obligé. Moi non plus, je n’aime pas ça ! Pourtant, c’est toujours dangereux et interdit de frapper, et il y a des choses que l’on ne peut pas choisir.... alors, comment tu pourrais faire pour me le dire ?
On peut décider ensemble, par convention, d’un signal que l’enfant peut utiliser pour signifier que ça commence à trop bouillonner en lui : montrer un chiffon rouge (comme un coquelicot) ? Toucher son oreille ? On cherchera alors des solutions acceptables pour les deux. Par exemple aller frapper sur le coussin en expliquant ce qui ne va pas. MAIS IL FAUT ALORS ETRE LA POUR ACCUEILLIR et accompagner : "Montre-moi à quel point tu es en colère !"
Ce qui est important c’est que le sentiment de frustration ne soit surtout pas disqualifié. C’est difficile à supporter, c’est vrai, même si c’est la vie.....
Imaginons qu’on nous dise à nous que nous devrions avoir envie de quelque chose qui nous déplait profondément, ce serait insupportable ! On peut faire.... mais on reste légitime à avoir envie de ne pas faire !

Voilà, en résumé, ma proposition... J’espère qu’elle vous aidera !

Image d'illustration de cet article "CET ENFANT TAPE VRAIMENT" par ed