Articles

Être en colère POUR et pas CONTRE un ado

"Il me parlait avec fermeté mais bienveillance"

Au cours d’un dîner avec une amie, nous parlions de mon projet d’écriture à propos de ce qui se passe à l’école. Elle se montrait très intéressée… des souvenirs sont remontés à sa mémoire… Voici son témoignage : « J’avais 17 ans, j’avais un professeur de maths… Je ne pouvais pas le voir, il ne pouvait pas me voir… j’étais insolente avec lui, à tel point qu’un jour j’ai été convoquée chez le directeur qui m’a expliqué qu’il était obligé de m’exclure pour mauvaise conduite. J’ai demandé que la mesure ne s’applique que deux jours plus tard.
Le lendemain je fixais ce professeur intensément, avec des yeux noirs pleins de colère et de haine. A la fin du cours, il m’a fait rester pour un entretien et il a pris le temps de me montrer, sans faiblesse, mon comportement depuis des mois… Il m’avait intimé l’ordre de ne pas lui répondre mais juste d’écouter ce qu’il avait à me dire, afin de ne pas reprendre notre éternel mode de communication agressive. Il me parlait avec fermeté mais bienveillance. J’ai alors compris qu’il s’intéressait à moi, qu’il m’avait observée avec attention et pas ignorée, que tout son énervement contre moi n’était que la conséquence de sa déception puisqu’il avait pressenti en moi des capacités que je n’exploitais pas, tout occupée que j’étais par mes provocations incessantes. Je me suis vue comme un hérisson, tout plein d’épines et inapprochable par qui veut le caresser…. Je me suis mise à pleurer…….. J’avais compris….. Je suis tombée malade et j’ai pleuré pendant 15 jours… J’ai revisité toute mon enfance, j’ai posé tout mon sac à dos trop lourd…. J’ai fait du tri…. La mesure d’exclusion a été levée et je me suis mise à travailler avec ardeur…. »
Aujourd’hui, cette jeune femme a une vie personnelle et sociale épanouie, elle exerce des responsabilités importantes. Elle a conservé un caractère bien affirmé mais a accédé à sa douceur, à sa féminité….

Image d'illustration de cet article "Être en colère POUR et pas CONTRE un ado" par ed