Articles

Pourquoi laisser les enfants jouer ?

1 - LE JEU pour l’enfant jeune
« Le jeu est le travail de l’enfant, c’est son métier, c’est sa vie ». C’est ainsi qu’il apprend le monde, c’est ainsi qu’il apprend la vie, à condition qu’on lui offre des possibilités variées : jeux spontanés, jeux organisés, jeux de société, jeux de compétition ou jeux en équipe, etc. Le jeu a toutes les vertus pour cela et il est tout à fait regrettable qu’on oppose souvent deux idées qui ne sont pas incompatibles : l’apprentissage et le divertissement… comme si on ne pouvait apprendre que dans la douleur ! comme si le plaisir était futile ! Pourtant, le jeu permet de développer bien des qualités indispensables à l’acquisition des savoirs, savoir-faire et savoir-être :
La créativité. La créativité se développera si on laisse l’enfant libre, qu’on ne lui oppose pas sans cesse de limites raisonnables, dont le titre pourrait être : « Faut pas ! » « Il ne faut pas te salir, il ne faut pas mettre du désordre, il ne faut pas faire de bruit »…
L’imagination. Il est important de laisser l’enfant avoir des idées, les expérimenter. Cela lui donnera pour plus tard la possibilité de s’approprier un contexte pour en fabriquer un autre, nouveau…
L’adresse. Ses gestes devront s’affiner s’il veut réussir…
La persévérance. Soumis à l’erreur, il trouvera la méthode pour obtenir la joie de réussir.
Le sens de l’observation et le plaisir de découvrir. La curiosité sera le meilleur des moteurs pour observer et mémoriser.
Le respect des règles. Il faudra bien apprendre un code commun à respecter afin de bénéficier de la joie de jouer avec les autres.
La concentration. Confronté à une difficulté à résoudre, l’enfant sera bien obligé de réfléchir, de s’appliquer…
Le plaisir de comprendre et de réussir. Souvenons-nous comme souvent, l’enfant refuse l’aide qu’on lui propose. Il veut faire tout seul et savourer la victoire de la difficulté résolue.
L’organisation. Le jeu sera l’occasion d’acquérir des méthodes : il est nécessaire de faire ceci avant cela pour que ça fonctionne.
La socialisation. La solidarité, l’entraide, l’idée de l’équipe et des complémentarités pourra se développer en jouant.
La détente, le repos….

Mais il ne faudra pas tricher ! Le jeu doit rester ludique, doit rester un plaisir ! On fait aujourd’hui la différence entre le jeu éducatif qui a une intention très ciblée et le jeu pédagogique qui est l’occasion de partir à la découverte…. et de se faire plaisir !

Image d'illustration de cet article "Pourquoi laisser les enfants jouer ?" par ed